Christina Thorn, peintre


Christina Thorn est née au printemps 1933 à Helsinki, d'une famille de langue suédoise. À 16 ans, adolescente rebelle, elle arrête ses études pour entrer à l'Académie Libre de Peinture d'Helsinki.

En 1952, Christina Thorn vient passer six mois dans une famille française à Paris, pour apprendre le français. C'est un choc culturel considérable.
Comme elle aime à le dire, elle est fille de pirate. Son père était directeur d'une compagnie de secours en mer. Ce qui lui permit de faire des voyages en paquebot dans de nombreux pays : Espagne, Hollande, Israël, Algérie, Grèce, Yougoslavie...

En 1959, elle rentre en Finlande et reprend ses études. Elle passe le baccalauréat, entre à l'université d'Helsinki où elle obtient une agrégation de philologie romane et nordique.

Quoique fidèle à son identité d'origine la France l'attire: " C'est, dit elle, le pays où bat très fort le cœur de l'Europe. » En 1968, elle repart en France, d'abord à Paris où elle suit des cours de peinture à l'Académie Henri Gœtz, à Montparnasse, puis s'installe dans le Jura. Elle travaille comme journaliste, professeur de peinture, guide, interprète.

En 1986, elle achète une maison forte médiévale, le château de Boissia. Là commence une période de travail différente: elle est maçon, menuisier, peintre en bâtiment pour restaurer avec des amis les dépendances du château, et créer une structure d'accueil pour faire découvrir à ses compatriotes sa deuxième patrie, la Franche-Comté.

En 2001, Christina Thorn a publié en Finlande son premier roman, Kickes krig, la guerre de 1939-1940, vue par une petite fille. Son deuxième roman va sortir en 2004. Ses sonnets ont paru dans la revue finlandaise, Astra.

Chritina Thorn réside à Chasteau Boissia (Jura).